SELLIG à l’Arlequin

Contenu de la page : SELLIG à l’Arlequin

Un talent qui monte lentement mais sûrement !

SELLIG Avril 2011-JPEG-69.9 ko
SELLIG Avril 2011

Avec ses mots, ses grimaces, son jeu de scène et cette manière de tout dire d’une traite, sans respirer, Sellig a emporté la salle de l’Arlequin dans son délirant épisode III. Du coup, pas de temps mort non plus pour les spectateurs. Ils ont découvert ou reconnu le personnage de sa sœur et son ridicule beau-frère « Nané », comme héros récurrents depuis son spectacle Episode I.

Sellig a dans la vie le même rythme de parole que sur scène, et cette façon de ramener sur scène nos histoires quotidiennes de la vie. La salle le suit jusque dans l’absurdité des situations, parce que l’artiste sait faire dans le genre et que ça fait du bien. Les spectateurs de l’Arlequin sont repartis les zygomatiques fatigués, mais conquis…

En images

retour en haut de page